SporeMania - Les Pages

Spore Preview de Next-Gen

Le samedi 22 mars 2008 par Debrevan, Soph, Trium.


Textes & Crédits d’origine : ( EDGE / Next-Gen.biz )
Spore Preview

Est-ce qu’un jeu a émergé de la soupe primordiale de Will Wright ?

Edge jette un œil sur le projet dont tout le monde parle.

En survolant les images des quatre phases de la vie, du stade microscopique à l’échelle cosmique, il y avait toujours un risque que Spore sacrifie la profondeur de chaque partie au bénéfice du rendu global. Toujours est-il qu’après une heure avec Spore entre les mains, le détail de ce conte épique d’évolution est devenu est un peu plus clair. C’est une partie du mérite de ce jeu ; inévitablement le merveilleux (mais déjà très discuté) éditeur de créature agit comme un puissant aspirateur de temps, permettant seulement un court entraperçu du gameplay actuel.

Les choses ont été un peu accélérées par le fait de pouvoir accéder au jeu à n’importe quelle phase. Plus besoin de ramper jusqu’au dehors de l’océan avant de démarrer une tribu – Maxis a trouvé que beaucoup de testeurs voulaient simplement aller à leur stade favoris de développement sur le champs et commencer à créer. Mais cette concession de Spore sur le bac à sable est parasitée par le fait que tous les outils et les technologies ne vous sont pas offertes quand vous démarrez un stade. Le stade de l’exploration spatiale requiert de complètement terminer une série entière de missions avant d’obtenir le plus excitant : l’éditeur de planète et d’autres outils de créations sont débloqués.

Les missions que nous avons acceptées n’étaient pas particulièrement complexes – un peu plus que des introductions aux éditeurs. Quoi qu’il en soit, le développeur Thomas Vu insiste sur le fait qu’au moment de l’exploration spatiale, les joueurs vont devoir employer leurs méninges à la stratégie, le tout culminant au cours d’une “quête ultime” qui détermine la victoire. Au final, cette dernière partie du jeu est de loin plus évoluée que les précédentes, qui se terminent en une heure et demie à trois heures le tout dépendant du temps passé à créer dans l’éditeur.

Le précédent stade auquel nous avons joué, tel un stade Civilization, réclamait un style de jeu STR limité, mais Maxis a clairement essayé de garantir à ce qu’il reste le plus accessible possible. “Nous avons lutté pour savoir à quel point nous voulions approfondir ces jeux et combien de temps ils devraient durer” nous a dit Vu. “Nous avons travaillé étroitement avec Will Wright sur ce point, et Will voulait vraiment faire ces quatre premières parties très simples. Mais bien que nous ne voulions pas faire du stade Civilization le STR le plus approfondi jamais fait, nous voulions quand même que les joueurs soient satisfaits par lui.”

Non des moindres, Spore peut relever le challenge – Vu la référence aux nombreuses difficultés de réglages et il est concevable que vous puissiez voir des interactions intéressantes entre les différents types de cultures que vous pouvez choisir.

Malgré ce potentiel, il est difficile de conjuguer la sensation que Spore n’est pas certain de savoir s’il veut être un jouet amusant ou un jeu vidéo et, le compromis peut être trop simple pour satisfaire les gamers et trop restrictif pour ceux qui veulent juste faire de la peinture sur toile.


Autre Lien : Fil de discussion associé : NEXT GEN nouvelle préview (Sujet 5049)


Commenter cette publication

 
Share
 
Participez vous aussi !

Écrivez votre page !

©2006-2011 SporeMania.com