SporeMania - Les Pages

La Musique Procédurale dans Spore

Le jeudi 21 février 2008 par Manny_Lectro, Soph.


Textes & Crédits d’origine : ( GameSpy )
The Beat Goes on : Dynamic Music in Spore by Dave ’Fargo’ Kosak

Désormais vous devez être au courant de la méthode unique de génération de contenu de Spore : La génération procédurale de contenu permet aux joueurs de créer rapidement n’importe quel genre de créature, et le jeu va deviner et comprendre comment l’animer et lui ajouter une texture à la volée.

Nous avons tous vu la chose en action, mais qu’avons nous vus à propos de la musique ?
Peut être serez vous surpris d’apprendre que la musique, dans spore, est elle aussi dynamiquement générée en temps réel.

L’équipe de design s’est alliée avec le légendaire musicien d’ambiance, Brian Eno, pour donner à Spore une bande son consistante. Cette musique dynamique est particulièrement proéminente lorsque les utilisateurs utilisent les éditeurs pour créer du contenu.
Car bien que le jeu soit entièrement basée sur de la simulation, il a largement la puissance requise pour créer en même temps des morceaux sympas et bien funky.

Les ingénieurs du son, Kent Jolly et Aaron McLeran sont allés au très attendu GDC 2008 montrer le processus qu’ils utilisent pour créer des morceaux dynamiques. La majorités de leurs propos étaient véritablement techniques mais le processus en lui même reste fascinant.

Kent Jolly (à Gauche) and Aaron McLeran (à Droite)

 

L’équipe a utilisé une version spécial d’un logiciel appelé « Pure Data » ou « Pd », modifié par Electronic Arts et renommé « EAPD. Pd a une interface graphique qui vous montre visuellement des évènements qui peuvent être reliés ensembles par des lignes, créant une sorte de diagramme pour vous montrer comment les sons sont crées. Jolly nous a donné une rapide démonstration de comment créer un rythme sympa à la batterie : Il a relié ensemble quelques sons, utilisé un système de métronome pour déclencher au hasard des battements de tambours et lancé une boucle se repentant toutes les huit secondes. Hop ! Il avait une bouclé instantané à la batterie. Ce résultat fut obtenu uniquement avec quelques « cases » dans Pd.

Jolly a chargé un autre exemple qui avait quatre différentes mélodies, tournant sur la même routine. Une simple pression sur un bouton avait un effet rythmique instantané sur le tout. En changeant le nombre aléatoire de notes, il obtenait un rythme différent à chaque fois. Il nous a montré comment certains changements sonnaient particulièrement « groovy ».

Bien entend, cette façon de faire n’est qu’un début. Comment faire actuellement des véritables notes musicales, avec du vrai rythme ? Des harmonies et des contrepoints ? C’est là que Brian Eno est intervenu après de l’équipe, passant des semaines à travailler avec elle, expérimentant différents sons, et essayant véritablement de pousser le niveau du tout. Le premier jour il a travaillé avec l’équipe à charger des tons et des morceaux et à programmer le system de lecture aléatoires des notes. Ils ont passés le deuxième jour à apprendre au système à filtrer les notes sur certaines échelles et c’est à partir de là que ça a commencé à ressembler à de la musique et pas à un raffut constant.



Commenter cette publication

 
Share
 
Participez vous aussi !

Écrivez votre page !

©2006-2011 SporeMania.com