SporeMania - Les Pages

Textes & Crédits d’origine : ( Manny_Lectro / SporeMania )
Preview de l’Atelier des Créatures par Sporemania

La Preview de l’Atelier des Créatures par SporeMania.
Par Manny_Lectro

L’atelier des Créatures débarque officiellement le 17 Juin en deux versions, une gratuite avec 25% des pièces et une complète à 9,99 déductible du prix de Spore lorsqu’il sortira. SporeMania a reçu plusieurs exemplaires de la version complète, envoyée par Maxis, et a pu tester en exclusivité l’éditeur.

Après plus de deux ans d’attente nous avons enfin entre les mains un morceau, certes petit, mais un morceau quand même, de Spore. Pas la peine de vous décrire ce qu’on ressent face à l’écran de lancement, ce serait perdre du temps alors que vous n’attendez qu’une chose : Savoir comment marche l’éditeur. On arrive donc sur un menu avec une galaxie et deux boutons. L’un permet d’accéder à la Sporopédie, l’autre de créer une créature. Avant d’aller plus loin, petite anecdote amusante : Si vous faites tourner la galaxie très vite une tête de notre cher Will Wright apparaît un instant. En voyant ça on a du mal à s’empêcher de rire et on se dit que malgré le temps et l’argent, Maxis n’a pas perdu son âme d’enfant. (Tiens, ça rime ! )

Après avoir cliqué sur : « Créer une nouvelle créature » on arrive sur la fameuse interface de création de créature devant lequel on aura bavé depuis si longtemps, devant des vidéos de mauvaises qualités ou l’on pouvait contempler des gens essayant l’éditeur et faisait des créatures toutes plus laides les unes que les autres ! (Ouh les vilains !) A gauche, un menu déroulant contenant toutes les pièces nécessaires à la fabrication d’un être vivant et à droite une sorte de boule de pâte qui contient la colonne vertébrale de ce qui deviendra bientôt notre petit monstre à nous.

Avec la souris, on peut déplacer la boule, étirer la colonne et même grossir chaque zone de la créature grâce à la molette. On peut donc obtenir absolument n’importe quelle forme, même les plus délirantes, bien que ça ne puisse pas dépasser une certaine taille. Ensuite on peut commencer à lui rajouter des membres. Les jambes et les bras, bien que classés en catégories, peuvent être utilisés pour n’importe quoi. Rien ne vous empêche de faire d’un bras une jambe en y plaçant un pied ou alors de mettre la bouche de votre créature au bout d’un bras à la place d’une main. Il est aussi possible de déformer les membres pour leur faire prendre la forme souhaitée et même de changer leur épaisseur tout comme on peut le faire avec le buste de la créature en jouant avec sa colonne. Peu à peu la créature prend vie. On lui rajoute une bouche, elle aussi déformable, des yeux. Petit bémol, on aurait pu penser que ceux-ci auraient été plus modifiables.

Chaque partie de corps qu’on rajoute a des statistiques, comme dans un RPG. Alors qu’une petite fleur rajoutera du charme, des griffes feront de votre bestiole un redoutable prédateur. Selon la bouche, votre créature est soit herbivore, carnivore ou omnivore. Bien entendu toutes les statistiques et habilités spéciales ne serviront que dans Spore, mais il est tout de même intéressant de voir ce que ça donne autrement que par le simple aspect esthétique.

Une fois votre créature façonnée, vous pouvez la tester dans une sorte de petit enclos de test. Vous pouvez la faire marcher, voir comment elle se déplace et en cliquant sur des petits boutons en bas vous pouvez voir comment elle s’anime. Si vous cliquez sur le bouton « furieux », elle s’énerve sous vos yeux. C’est toujours incroyable de voir cette créature s’animer de façon réaliste comme si elle était réelle, et quasiment toujours correctement quel que soit l’apparence que vous lui avez donné. Ici la technologie procédurale fait des merveilles.


Autre Lien : Fil de discussion : ( Sujet 5674)


Commenter cette publication

 
Share
 
Participez vous aussi !

Écrivez votre page !

©2006-2011 SporeMania.com