SporeMania - Les Pages

Gamespot à l’E3 (2)

Le mercredi 10 mai 2006 par Sirjas, Soph.


Textes & Crédits d’origine : ( GameSpot )
E3 06 : Spore Updated Impressions - Conquering the Universe

C’était prévisible l’accueil de l’E3 à W.Wright fut le même que l’année dernière et il reçu l’ovation de tous les professionnels du jeux vidéo. La différence c’est que cette année il est hors compétition. La démonstration à commencé par une courte vue de ce que nous supposons être une interface provisoire du jeu.

6 icônes primaires pour représenter les étapes révolutionnaires de vos créatures :
- Cellulaire.
- Créature.
- Tribal.
- Villes et Pays.
- Espace.

La plupart des joueurs voudront commencer en créant une créature toute neuve à partir zéro en sautant l’étape cellulaire.

Le rédacteur de créatures nous donne une masse informe avec une moelle épinière que nous pouvons étirée et tordre.

A cette épine dorsale nous pouvons rattaché des membres bras et jambes, la forme de la bouche déterminera son alimentation :
- Herbivore
- Carnivore
- Omnivore
- Ainsi que le bruit de sa voix

Dans son écosystème généré aléatoirement par l’ordinateur, il sera possible de télécharger les créations d’autres joueurs.

W .Wright nous a affirmé que la flore serait créée automatiquement par l’IA mais qu’elle peut elle aussi être crée à partir d’un éditeur spécialement conçu pour se faire.

Le serveur en ligne de Spore (banque des données) téléchargera les créatures d’autres joueurs ce qui est presque du multijoueur car elles interagissent les uns avec les autres.

Nous avons alors pris la commande d’une créature spécifique, elle était comique avec 6 jambes et une peau jaune et rouge.

Wright à pris la créature en commande et a immédiatement recherché de la nourriture pour elle, d’abord en attaquant des créatures plus petites. A ce stade de l’évolution il y a bouton d’attaque qui nous fait attaquer manuellement nos cibles.

Malheureusement pour nous ces petites créatures étaient trop fortes et il nous a fallu nous rabattrent sur des œufs d’autres créatures.

Puis nous avons trouvés un troupeau d’herbivores et nous avons pu chasser leurs progénitures. Wright nous a alors expliquer que mangé nous accordait des points d’ADN.

(Ainsi, petit à petit, le véritable gameplay se dévoile. Nous avons appris que nous possèderions un petit magot d’ADN et que pour évoluer notre créature devra manger et procréer afin de se mettre sur une pente ascendante de l’évolution. Il est fort à parier que l’intelligence de celle-ci soit en équation avec sa puissance et que trop de force lui concède un cerveau minuscule, ceci n’étant qu’une supposition de ma part.)

Procréer apporte donc lui aussi des points d’ADN..
Comment faire ?
En fait c’est assez simple, la créature envoie des appels (on les entends mais ils sont matérialisés par des anneaux, voir vidéo) sur une autre créature de son espèce ; Si celle-ci émet des petits cœurs alors la musique ambiante est commuté en un air romantique, les créatures se joignent dans un rituel amoureux.
Environ 2 secondes plus tard on voit apparaître un nid et des petits œufs. Wright a alors cliqueté sur un œuf et un bébé créature est apparu.C’est sur cette nouvelle créature que les points d’ADN serviront à peaufiner votre créature grâce à l’éditeur qui se saura amélioré de dispositifs nouveaux.

Un troupeau peut se former en lançant un autre genre d’appel aux créatures de même espèce.

Les troupeaux forment par la suite la base du jeu au niveau « TRIBAL ». Une fois arrivé au niveau tribal on pourra utiliser un rédacteur de hutte pour concevoir les logements de vos créatures.

Par la suite la prochaine étape sera le niveau « VILLE » le rédacteur alors pourra élaborer des bâtiments de conception plus modernes et à ce moment on pourra même influer sur la flore ambiante.

C’est à l’étape de la ville qu’il sera possible de commencer à rechercher le voyage dans l’espace.

Sur l’hôtel de ville de sa cité Wright a cliqueté et avec un son de fanfare, un feu d’artifice à été tiré pour fêter le lancement du premier UFO.

On peut comme la créature le commander directement, le faire voler le long de la surface de votre planète et employer un “rayon d’abduction” pour prendre toutes les autres créatures vivantes que vous souhaitez pour coloniser une autre planète.

Nous sommes alors partis vers notre système solaire et, peut être plus tard vers l’univers.


Autre Lien : Gamespot et SPORE à l’E3(découverte du gameplay) (Sujet 64)


Commenter cette publication

 
Share
 
Participez vous aussi !

Écrivez votre page !

©2006-2011 SporeMania.com